Le pouvoir des petits Merci


Lifestyle / dimanche, novembre 25th, 2018

M.E.R.C.I

Ce mot peut vraiment paraitre très simple au premier abord. 5 lettres , 2 syllabes (pour la langue française). fin de l’histoire.
D’ailleurs, ne fait il pas parti des premiers mots que l’on apprend quand on étudie une langue étrangère?

Mais bien souvent, nous l’employons par automatisme. Sans y prêter réellement attention. Il s’agirait presque d’une simple banalité.
Ne vous y trompez pas, ce mot se relève être bien plus que cela.

L’origine en quelques mots :

Le mot merci vient du latin « mercedem », accusatif singulier de « merces » qui désigne aussi bien , la  récompense , la solde , le « salaire »mais aussi « l’intérêt ».
En bas latin, le mot s’enrichit de significations supplémentaires comme le prix , la  faveur , et la  grâce qu’on accorde à quelqu’un en l’épargnant , d’où par extension la  rançon  payée pour le rachat d’un otage. (Merci Wikipédia)

Définition actuelle :

  • Terme de politesse utilisé pour remercier : Merci de vous être dérangé. Mille mercis pour votre aide.
  • Parole de remerciement : Dire un grand merci.
  • Terme de politesse accompagnant un refus : Merci, non merci, je ne suis pas intéressée
  • Marque la négation, la dénégation (souvent renforcé par bien) : Y aller ? Merci bien, après tout ce qu’il m’a fait !

Nous trouvons également des expressions tel que :

Demander merci – Demander grâce
Être sans merci – Être sans pitié
Être à la merci (de quelqu’un) – Dépendre de la volonté ou des caprices (de quelqu’un)

Voilà ce que nous donne la partie théorique. On s’aperçoit rapidement que ce petit mot est plus complexe que prévu.

Qu’en est il de la pratique?

Dans la vie de tous les jours

De nos jours, cette notion à tendance à se perdre. Que ce soit en couple, entre amis, entre membres d’une même famille , entre collègues ou même entre inconnus. On a vite fait d’oublier de remercier…

Je vais vous parler de quelques cas que je rencontre souvent, qui vont peut être vous être familier:

Cas 1) Il m’arrive assez régulièrement de laisser passer des personnes qui sont  à un « cédez le passage compliqué ». Vous savez , le genre de cédez le passage où on ne passe que grâce à une âme charitable si on suit la code de la route à la lettre. Bien souvent je n’ai même pas le droit à un simple regard. La personne passe et continue sa route comme si de rien n’était. (Bien sur, il arrive aussi qu’une personne me fasse un petit geste de la main ou fasse clignoter ses warning une à deux fois, je ne peux pas mettre tout le monde dans le même panier).

Cas n° 2) Samedi, je suis allée faire du shopping avec une amie. J’attendais qu’elle se rhabille et j’étais assise sur une banquette. La dame  qui était à côté de moi allait oublier son sac alors je le lui ai tendu. Elle l’a attrapé sans me regarder ni me remercier et elle est parti.

Cas n°3) C’est un peu le même type de situation que ci dessus quand je laisse un commentaire sur un blog ou que j’envoie un message à un blogueur pour demander une information ou bien faire une proposition. Je ne suis pas du genre à commenter tout et rien et même sur internet je ne m’adresse pas aux inconnus comme ça. Mais quand je prends le temps de laisser un message (commentaire ou mail) , je trouve ça agréable d’avoir un petit retour. Bien souvent le bloguer(euse) se contente d’accepter le commentaire (ou recevoir le mail) sans remercier ni même répondre à son interlocuteur. Je trouve cela  dommage car ça coupe court à toute interaction possible (et oui, pas sur que je laisse un commentaire la prochaine fois).

Bref, ce que toutes ces situations ont en commun, c’est cette impression de relation à sens unique. Ce qui est parfois assez décevant et vexant il faut le reconnaitre.

De mon point de vue,  se sentir lésé, vexé même si cela ne dure que  5 toutes petites secondes est tout à fait normal.
Il ne s’agit pas d’être vexé car on a donné et qu’on a rien reçu en retour. Car si on donne pour recevoir, on risque de se sentir bien souvent frustré. Mais c’est plus le fait de se retrouver dans une situation déséquilibrée qui rend cela si complexe et désagréable.

La valeur cachée des petits « merci »

Car en réalité, ce mot est un art de vivre à lui tout seul, une façon de penser.

En fait, peu importe la situation, quand on nous offre un conseil, une possibilité, un compliment, un message d’encouragement,  du temps ou que sais je encore, remercier son interlocuteur n’est plus « juste » une politesse. Cela va bien plus loin que cela.

Il s’agit en réalité de reconnaitre le bienfait qu’on nous apporte. Et la reconnaissance est un moteur très positif et très puissant dans les relations humaines car remercier permet d’équilibrer les échanges.

C’est également une façon d’apporter de la bienveillance dans sa vie et dans celle des autres et d’accepter qu’on nous offre de l’attention et de l’amour. C’est un reconnexion envers soi et envers autrui.

 

La thérapie du merci

De manière plus concrète :

Certains soirs, quand je me remémore la journée qui s’est déroulée, je prends conscience des choses positives et négatives qui se sont présentés à moi.
Je repense à ce que j’ai donné , à ce qu’on m’a donné. Et je remercie intérieurement la vie pour les petits bonheurs qu’elle m’offre. Je la remercie aussi  pour les épreuves qu’elle met sur mon chemin car je sais qu’elle me donnera les armes nécessaires pour les surmonter.

Et avec mon cher époux, nous avons mis en place ce que l’on peut appeler : « la thérapie du merci ».

C’est très facile,  on se remercie l’un l’autre pour toutes les choses que l’on s’apporte.

Ce qui donne à peu près ça :

*Moi*

Merci :

  • d’avoir faire le repas ET la vaisselle pour me laisser le temps de travailler sur mes projets personnels
  • Merci de m’avoir aider à étendre le linge
  • d’être venu avec moi sortir Coco dans le parc
  • Merci d’avoir mis en place cet outil sur mon blog
  • de te lever chaque matin avec moi
  • Merci de m’avoir faire rire
  • pour ton soutien
  • Merci pour ton amour

*Lui*

Merci :

  • d’avoir mis une machine de linge en route
  • Merci d’avoir fait les courses
  • de rire avec moi
  • Merci d’avoir acheté des graines pour les oiseaux
  • pour le bonheur que nous vivons
  • Merci d’être avec moi
  • d’être toi

 

Je vous parlais de connexion tout à l’heure. Et c’est exactement ce que nous apporte cette petite thérapie. On se sent davantage connectés l’un à  l’autre après ça. Peut être parce que tous les efforts que nous faisons pour notre quotidien et pour notre couple sont ainsi reconnus et appréciés à leur juste valeur?
En tout cas, ce dont je suis sure, c’est que se remercier mutuellement permet de renforcer encore un peu plus nos liens et qu’il n’ys donc aucune raison de sen priver.

Et je pense que c’est là que réside le véritable pouvoir des remerciements.

Toute la bienveillance que cache un « merci » mérite vraiment que nous l’employons plus souvent.

 

Et Vous , qui avez vous remercié pour la dernière fois?

 

*Merci de me lire et à bientôt*

AG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *