Augmentation mammaire mon expérience: Bilan du premier mois


Beauté / jeudi, février 28th, 2019

Ayant maintenant un peu de recul, je peux vous retrouver pour vous parler plus en détail du mois qui vient de s’écouler.

 

0) Les soins pré opératoire

Je ne vous en ai pas encore parlé. Mais avant de me faire opérer, j’ai adopté deux trois gestes qui me semblaient nécessaires et qui ont porté leur fruit.

  • Tout d’abord , une bonne grosse semaine avant l’opération, je me suis appliquée matin et soir du beurre de karité sur le torse afin d’assouplir la peau et de la rendre plus élastique.

Cela a bien fonctionné car je n’ai aucune vergeture à ce jour. Et je peux vous dire que pour ma peau qui a tendance à se craquer rapidement ce n’est pas rien.

  • J’ai pris du fer (spécial végétarien) afin de permettre à mon corps d’avoir tout ce dont  il a besoin pour bien se réparer après l’opération.

Je crois que mon corps a bien apprécié cette cure mais je n’ai rien pour le prouver 😉

  • J’ai fait du renforcement musculaire notamment au niveau des abdos et des cuisses.

Cela m’a été très utile pour me relever les premiers jours même si pour des raisons de simplicité j’aimais bien  quand mon mari m’aidait.

1) Une semaine après l’opération, visite de contrôle

La première semaine a donc été la plus compliquée. Je marchais comme une dame très âgée, j’avais le thorax totalement compressé et je dormais mal mais beaucoup. Ma tenue préférée ? Pyjama et grosse veste à moumoute !!

Heureusement, plus les jours passaient et mieux ça allait. Je dirais qu’à partir du samedi (soit 5 jours après), ça allait mieux.

Je me suis donc rendu chez ma chirurgienne le lundi. L’entrevue fut brève.

Elle a retiré mes fils et m’a donné quelques  instructions.

  • Contrairement à ce que m’avait dit l’infirmière, (qui me conseillait de changer mes bandages toutes les 48h) je devais changer mes pansements tous les jours et je pouvais même prendre des douches. (Halleluyah)
  • Désinfecter mes cicatrices jusqu’à ce je termine la boite de pansements ( ce qui est arrivé très vite en réalité)
  • Puis  commencer à appliquer la crème qu’elle m’avait prescrite
  • Je devais porter la lanière de velcro encore une bonne semaine pour que mes implants prennent bien leur place (ils devaient se rapprocher encore un peu l’un de l’autre)
  • Et enfin Je devais garder  le soutien gorge encore trois bonnes semaines.

Elle a ajouté qu’ils allaient un peu dégonfler et avec le temps prendre une forme plus naturelle.

Nota:  Ce jours là il faisait froid, saviez vous que greloter faisait travailler les pectoraux? Je l’ai appris à mes dépends.

2) La douleur

Je dirais que la douleur sans mouvements a commencé à me laisser un peu respirer à partir du mardi. (donc j+8) Mais chaque jour un peu plus agréable que la veille.
En ce qui concerne la force, c’est pareil , je la récupère petit à petit. J’ai donc pu commencer à porter un peu (une panière de linge par ex) et même faire des mouvements tel que  : secouer mes draps dès la deuxième semaine.
J’ai conduis ma voiture pour la première fois le vendredi de la deuxième semaine. J’ai quand même été contente de commencer par un petit trajet car passer la première était compliqué et tourner le volant aussi.

Pour les soins cicatrisants, J’ai commencé ma routine à partir du dimanche 10. Comme je l’expliquais dernièrement, j’ai rapidement abandonné la  crème prescrite et opté pour un mélange naturel à savoir Aloe vera et beurre de karité.
Je l’applique matin et soir.

A 18 jours de traitement les résultats sont :
Les cicatrices qui avaient au départ avec un aspect « granuleux « , sont aujourd’hui  bien plus lisses. Comme je l’avais dit dernièrement, elles ne sont pas visibles (Ou il faut vraiment avoir le nez dessus).
Donc en me contorsionnant un peu, j’ai pu remarquer qu’elles étaient encore rouges. Je ne vais donc pas arrêter des les hydrater jusqu’à ce qu’elles soient blanches.

Je n’ai aucune vergeture comme expliqué au dessus (c’était un peu ma hantise je l’avoue)

A l’heure actuelle, je dirais que la seule chose désagréable est que mon téton droit est très sensible.
Le gauche va très bien.
Je ne sais pas si ça va rester comme cela ou non. A suivre.

3) Sensations étranges et prothèses qui se mettent  en place

A partir de la fin de la deuxième semaine, j’ai commencé à remarquer des changements. Ma poitrine commençait légèrement à dégonfler et perdre cet aspect « faux ». J’insiste sur le commençait car il y a quand même du travail.

Un mois après, le rendu est bien plus naturel et je le préfère largement. Mais comme le résultat ne sera définitif  que dans 6 mois, il faut s’armer de patience.

Entre la deuxième semaine et aujourd’hui, du fait du dégonflement,je pense que les prothèses se sont installées pour trouver leur véritable place. Je dis ça parce que quand je prenais ma douche ou bien que j’enlevais mon sg de contention, j’avais la désagréable impression que mes prothèses touchaient mes cicatrices.
Oui c’est bizarre dit comme ça. C’est d’ailleurs surement pas ce qui se passait mais c’était mon impression.
C’est sensation à durer une bonne semaine je dirais.  Aujourd’hui cette sensation est toujours là mais elle s’est atténuée.

Entre temps, j’avais également remarqué un nouveau type de douleur. Je n’avais plus mal jusque maintenant. Mais je ressentais de temps en temps une douleur vive qui heureusement ne durait qu’une fraction de seconde. Il me semble qu’elle se situait au niveau des muscles.  Je ressens encore par moment une douleur mais bien moins vive et qui ne dure que très peu de temps.

4) Question Hygiène

Je ne sais pas si je suis la seule à mettre poser la question… mais étant assez maniaque, quand on m’a dit de garder le soutien gorge de contention un mois, je me suis demandé à quel moment j’allais devoir le mettre au lavage.
C’est vrai, je veux dire comment garder un truc un mois que l’on porte 24h24 sans le laver?
Je sais qu’il est fait dans une matière particulière mais quand même.

Pour ma part, je le lave deux fois par semaine.

(Si quelqu’un ayant vécu cette expérience passe par ici, je serais ravie d’avoir un avis. Je n’ai trouvé nulle part d’information sur ce « détail technique »).

La première fois que je l’ai mis en machine, j’ai eu du mal à rester quelques heures sans. Je l’ai donc un peu étendu près de mon radiateur , puis sur  mon chauffe serviette  et ni tenant plus j’ai  fini par attraper mon sèche cheveux  pour accélérer le processus  de séchage. (je vous laisse imaginer la scène !!! )

Mais bon, ça en valait la peine. J’ai tellement été soulagé de pouvoir le remettre !!!!!

Aujourd’hui je le lave toujours deux fois par semaine. Mais j’ai bien moins de mal à rester sans rien même je suis quand même contente de le retrouver.

5) Mon premier achat

Une collègue de travail ayant également subi une AM m’a conseillé de ne pas choisir de soutien gorge à armatures les premiers mois à cause des cicatrices.

J’ai trouvé le conseil judicieux et me suis rendu une semaine avant que cela ne fasse un mois après mon opération, dans un boutique de lingerie  très connue, commençant par un E. (Pour être honnête, je voulais à tout prix avoir un soutien gorge d’avance pour ne plus être embêté quand l’autre était au lavage)

Pour la première fois de ma vie, j’avais le choix. Je n’entrais pas dans une boutique en espérant trouver un soutien gorge bien push up discrètement, pour ne pas attirer l’attention des vendeuses et devoir leur exposer mon cas pour ensuite ressortir le plus rapidement possible. Cette fois ci , j’étais à mon aise. J’ai pris mon temps et j’ai tout regardé.

Mais une fois encore j’ai vite été rattrapé par l’aspect technique de la chose.

Qu’est ce qu’un bon soutien gorge?

Cette question mérite réflexion. Car oui, choisir un soutien gorge est plus technique qu’il n’y parait.

Il ne suffit pas de se jeter sur cet ensemble tout bonnement magnifico sublime et de repartir avec. Non, non, non…(erreur de débutante)

Je me suis donc tournée vers les soutiens gorge sans armatures. J’en ai testé un qui ne tenait rien. Il était beau mais … ça n’allait pas . Je n’étais pas à l’aise du tout.

J’ai donc compris que le premier aspect à prendre en compte était un bon maintien.

J’en ai testé un second (que j’ai acheté) tout en dentelle. Il maintient un peu donc j’ai pas trop à me plaindre de ce coté là. Par contre, il n’est pas du tout agréable !!! Il me pique, me gratte c’est une horreur à porter.

Deuxième aspect à prendre en compte, la matière.

Je suis allée dans une autre boutique quelques jours plus tard. Il n’y avait que peu de 85c !! Je n’ai pas compris cette discrimination.

J’ai donc tant bien que mal trouvé quelque chose à essayer. J’ai fait une entorse car il était à armatures.

Il ne me faisait pas mal aux cicatrices et maintenait bien mieux que l’autre sans armatures. La matière de coton ne m’irritait pas . Ne reste plus qu’à le tester.

Troisième aspect à prendre en compte, les armatures tiennent elles mieux?

Bon j’en suis là de mes recherches du soutien gorge parfait. Vous l’avez remarqué, je suis novice. N’hésitez pas si vous avez le moindre conseil, je suis preneuse.

6) Qu’est ce que cette opération a changé dans ma vie?

Je dirais que cette opération a changé pas mal de choses. Mon regard sur ma féminité est tout autre.
Je ne me prends plus la tête le matin à chercher un stratagème pour ne pas paraitre plate. Je mets un simple t shirt et je me sens jolie et féminine.
J’ai davantage confiance en moi. Je n’ai plus honte de mon corps, je l’assume entièrement.

Ces pensées parasites ont totalement disparu. Je me sens bien.

Je ne regrette ni la peur , ni la douleur et je suis contente d’avoir osé franchir le cap. Si c’était à refaire (et ça sera surement le cas dans 10/15 ans) je le referai(s).

Quand je suis revenue au travail, j’avais mis un haut assez ample car je voulais revenir discrètement. On ne voyait pas vraiment le changement. Je n’ai donc eu aucune remarque.
Et puis finalement,  peu importe comment je m’habillais, les autres jours non plus.

Au début j’étais un peu surprise, mais je me suis suis dis que si je n’avais eu aucun commentaire, c’est parce qu’il n’ y avait rien à remarquer. Ma nouvelle poitrine est vraiment adaptée à ma silhouette et parait très naturelle.

C’est juste parfait car c’est exactement ce que je voulais.
Je ne voulais pas faire Bimbo ou que sais je, je voulais juste être moi en mieux.

Mission accomplie.

 

Prenez soin de vous

Gahonali

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *