Béret Paris d’Alice Hammer


Tricot / mardi, octobre 27th, 2020

On ne revient pas la dessus, j’adore l’automne. Mais qui dit automne dit aussi fraicheur et pluie.

Et qui dit fraicheur et pluie, dit couvre chef.

Quand il fait vraiment froid, pas de questions à se poser.  Je sors un bonnet moelleux et chaud et l’affaire est réglée. J’y gagne au change.

Non seulement j’ai plus chaud (le but premier n’est ce pas) mais je gagne du temps car je ne me bats pas contre ma tignasse incontrôlable. C’est quand même formidable.

Anecdote inutile : J’ai souvent des carrés (plus ou moins long, plus ou moins dégradé et plus ou moins version escaliers bizarres mais ça c’est un autre débat). Mais la vérité c’est que mes cheveux vivent leur vie… Un calvaire. En été je les attache et en hiver je les détache, je mets un bonnet, ça remet un peu d’ordre dans tout ça et ça me va bien.

Autant pour les petites fraicheurs d’automne que pour cette facilité, je cherchais un accessoire d’automne. Jusqu’à ce je pense au béret d’Alice Hammer…

Beret de cote

(Bon clairement là, j’ai besoin d’aller chez le coiffeur)

Matériel Utilisé

3/4 d’une Pelote Melodie de Plassard : 90% Acrylique 10% Laine Coloris 92 (que je décrivais comme un vieux rose)
Aiguilles circulaires 3.5mm pour les côtes
Aiguilles circulaires 4mm pour le corps du béret
Marqueurs

Beret en cours

Patron

Le patron est celui d’Alice Hammer disponible sur le site de Ravelry.

Réalisation

Contrairement aux explications du patron, j’ai monté 108 mailles avec les aiguilles 3.5mm et non pas 80 mailles. J’ai tenté de voir ce que ça donnerait avec mes 80 mailles de montées et ça n’avait pas du tout l’air de passer. J’ai préféré éviter un futur détricotage inutile.

Il a donc fallu que j’ajoute 52 mailles une fois les côtes terminées, ce que j’ai fait avec des aiguilles 4mm. J’ai ensuite suivi le patron de manière classique.

Il se réalise très bien et très vite. C’est un modèle parfait pour les débutants.
En tout, j’ai mis une semaine et demie pour le faire. Mais j’ai perdu un peu de temps à détricoter car j’avais raté une diminution.
Je n’ai pas réalisé la petite pointe car je n’ai pas bien saisie les explications. Mais qui sait, peut être une prochaine fois…

Bérêt vue du dessus

Beret de côté

Bilan

Plus léger qu’un bonnet mais tout aussi pratique. J’ai trouvé mon nouvel indispensable de mi saison. J’aime beaucoup l’élégance qu’un béret peut apporter à une tenue. Je suis d’ailleurs bien tenté de me le retricoter dans d’autres couleurs…

Du fait que j’ai monté 108 mailles il ne me serre pas du tout la tête. Pour un effet plus serré, je vous suggère de monter entre 90 et 100 mailles.

Une partie du béret

Beret de face

 

Ps: le pull que je porte est un pull acheté, mais je ne perds pas espoir, un jour j’aurais mes pulls fait main…

 

Bon tricot à tous et bon Mardi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *