Mon bonnet Galway d’échappée laine


Tricot / samedi, novembre 3rd, 2018

Lorsque j’ai commencé à tricoter sérieusement, j’ai eu envie de me faire un bonnet.

Je suis donc partie à la recherche du bonnet idéal.
J’avais une petite exigence toutefois, il devait comporter des torsades.

Après maintes recherches, j’ai trouvé mon bonheur sur le site de Carofoliz, une tricoteuse que je suis assidument et dont j’adore le travail.

J’ai d’ailleurs eu le loisir d’être à plusieurs reprises inspirée par ses ouvrages .  (voici son article sur cette petite merveille : http://carofoliz.com/2014/11/26/bonnet-torsades-galway-echappee-laine/). Il s’intitule : Galway.

C’est drôle mais le nom du bonnet m’évoque l’Ecosse, les voyages, le froid , la mer et les paysages verdoyants. (oui j’ai beaucoup d’imagination).

En réalité Galway est une ville portuaire D’Irlande. Booo, moi qui adore ce pays, ce n’est pas à lui que j’ai pensé en premier. Je suis vraiment une irlandaise de cœur indigne.

Mais revenons à nos moutons. Ce bonnet ne comporte pas une mais deux sortes de torsades… autant vous le dire, j’étais aux anges.

 

 

La laine

En ce qui concerne la couleur, Je voulais à tout prix du bleu. C’était non négociable.
Mon choix s’est porté sur la laine Phildar Patern 6 coloris canard. Elle est agréable à tricoter et de bonne qualité. Je crois d’ailleurs que c’est le premier projet où j’ai décidé d’utiliser de la laine de cette marque. Moi qui suis d’ordinaire une inconditionnelle de Bergère de France. (j’apporterai plus d’explications dans un autre article)

Quantité:

Je ne me souviens plus du nombre de pelotes que j’ai utilisé. Une pelote c’est sur mais je dirais pas plus de deux. (Allez  !! topons pour une et demie minimum).

Le patron

Le patron est vraiment très clair. Je n’ai pas rencontré de soucis particulier. Il est proposé en format diagramme et classique.

Ce modèle nécessite l’utilisation d’aiguilles circulaires. Ce qui est un excellent choix car ça apporte un confort très appréciable.
(Bonus: Ne pas avoir à faire de couture est juste merveilleux, la personne qui a inventé ces aiguilles mérite une médaille)
Pour les torsades, il y a une première construction sur 4 mailles et une seconde construction sur 6 mailles.

Petite fantaisie  :  Entre  deux groupe de torsades , il nous faut glisser des mailles. Ce qui forme une sorte de petite chainette.

Su-bli-mi-ssime

 

 

J’ai beaucoup apprécié tricoter ce projet et je l’ai terminé en un peu moins d’un mois. (un record pour moi qui ne tricote que quelques rangs le soir)

Je l’ai tricoté l’année dernière et ai pu le porter quelques fois (avec une fierté non dissimulée je l’avoue).  Comme il est très épais, je ne le porte qu’en cas de froid hivernal.
J’ai à nouveau hâte que les températures baissent pour affronter l’hiver, armé de mon super bonnet Galway.
Comme vous pouvez le constater, j’ai ajouté un pompon sur le dessus du bonnet. Je trouvais que ça le finissait bien.

Et puis j’adore les pompons !!

SI vous êtes également tenté par cette beauté, Vous trouverez le patron ici : https://www.ravelry.com/patterns/library/galway-6.

 

 

A vos aiguilles et à très bientôt.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *