Petite pochette chat


DIY / mercredi, décembre 26th, 2018

D’ordinaire , je suis plus tricot. C’est ma cam !

Mais j’avoue avoir fait une entorse à ma drogue favorite. Je plaide coupable.
Le délit s’est produit lors d’un après midi ensoleillé ordinaire. Je surfais sur le net à la recherche de sensations fortes et je suis tombée sur THE modèle de pochette au crochet. Je n’étais pas prête à ça et me suis prise cette découverte en plein visage.

Il s’agit de la pochette au crochet motif chat de la bloggeuse « Une souris au petits doigts ».
Ce jour là , non seulement j’ai découvert une création originale, mais en plus j’ai découvert une créatrice pleine de talents et d’imagination. Double kiff !
Je vous laisse admirer cette merveille : ** Pochette chat au crochet **

Wahoo. Un vrai coup de foudre. Je n’arrivais plus à me sortir ce projet de la tête.
En plus de cela, je savais que ma belle sœur affectionnait ce genre de mignonnerie.
En voilà une jolie idée de cadeaux de noël fait maison !!!

Bon l’enthousiasme c’est bien mais …j’avais du pain sur la planche. Il me fallait maintenant  dompter le crochet.

Dompter le crochet

J’ai tenté de décoder le patron et à première vue ça ne me semblait pas compliqué. (tout du moins la première partie) J’ai donc décidé de m’y mettre rapidement.

Je suis passée chez Cultura  le midi pour choisir le fil . J’ai opté pour du coton de la marque Phildar en coloris blanc.
Les crochets faisaient déjà partie de mon nécessaire de Tricot. (et oui une bonne tricoteuse se doit d’avoir des crochets, ne serait ce que pour rattraper une maille et/ou  faire des franges).
Je me suis donc lancée dans la bataille, toute fofolle et excitée comme une puce un soir de semaine…
Au départ, on va pas se mentir j’ai eu un peu peur. Je n’avais  plus aucun repère.  (Kesako monter une chainette? Mais pourquoi elle est toute tordue? what is « une maille en l’air »…) Bref, je faisais mes débuts.

Mais j’ai retrouvé la même sensation que lorsque j’ai commencé le tricot. L’envie d’apprendre quelque chose de nouveau et d’entrer dans un univers inconnu…J’adorais ça…

Et j’ai finalement eu le coup de main (et oui, on l’espère à force de faire, défaire et refaire…)
Pour la première partie, il fallait monter deux rectangles en mailles serrées.
Comme c’est un point que l’on répète , je n’étais pas plus inquiète que ça. Effectivement, cette partie là s’est bien passée.
J’ai rapidement eu le point en tête et n’ai eu que quelques ratés avant de le maitriser et de rendre un travail correct.

J’ai trouvé cette vidéo très claire sur youtube et je vous la recommande :  Base crochet : Maille serrée .

Une petite pause s’impose

Une fois mes deux rectangles  terminés, j’ai mis le projet de côté. (et oui je devais commencer de la layette et le temps commençait à me manquer. Je devais revoir mes priorités (voir article : Bonnet Mishka)

J’ai donc repris  il y a quelques semaines ce projet (noël approchant à grand pas…).
J’ai cousu les deux morceaux ensemble et j’ai ainsi obtenu la base de ma pochette.

Je me suis ensuite attaqué aux petites oreilles. Il ne s’agit en fait que d’un montage de chainette et de diminutions. Jusque là, tout allait bien.

 

Et j’en suis ensuite arrivée à l’étape des yeux…

Comment vous dire à quel point cette étape fut compliquée?… Un vrai cauchemar!
Surtout qu’une fois de plus , je m’y prenais à la dernière minute… le week end juste avant noël.
Le principe je l’ai compris mais je n’ai pas réussi à le maitriser à temps. Parfois je m’en approchais mais pas assez pour obtenir un résultat correct.
Le stress, le fil noir que je voulais utiliser pour les yeux, le manque de temps.
Je ne sais pas lequel de ces facteurs m’a le plus énervé mais pour le coup, ce ne fut pas une partie de plaisir.

J’ai dû renoncer dimanche soir de peur de ne pas pouvoir offrir ce cadeau à temps.( Le réveillon de noël étant le lendemain). Oui, oui je vis dangereusement…
J’ai décidé de broder les yeux avec le fameux fil noir.
Pour le nez, la bouche et les joues, j’étais au départ partie sur du fil DMC comme le suggérait la maman du patron mais j’ai finalement décidé d’utiliser un fil de coton drop dans les mêmes coloris que j’ai retrouvé dans mon infini stock de laine. Le résultat me plaisait davantage. Quitte à ne pas avoir les petits yeux mignons qui me plaisait tant… autant que le reste soit nickel.

La providence était de mon côté…

Des finitions mouvementées

Je commençais à voir le bout du tunnel. Nous sommes lundi, il est 14h (et oui j’ai travaillé ce lundi 24 au matin). Je me regardes un petit « lolita malgré moi » tout mignon en brodant. J’attaque ensuite la couture des oreilles….Lentement, surement, courageusement…

Soudainement on sonne à la porte. Horreur. Il s’agit du frère de mon mari et de ma belle soeur. Horreur X2. Je cache en vitesse mon travail sous mon plaid et vais taper la causette. Au départ, je pensais qu’ils venaient juste déposer les courses de noel. Mon mari s’éclipse et on ne partage donc que tous les trois une petit boisson chaude. Et rapidement je comprends qu’ils n’ont pas l’attention de repartir. Je commence à avoir des sueurs froides et imagine mille et un scénario pour terminer ma pochette.
Finalement Monsieur revient et j’en profite pour m’éclipser à mon tour. J’attrape mon travail discrètement et je file dans mon bureau.
Dernière partie : la couture de la fermeture éclair.

Je ne sais pas quelle force m’a animé à ce moment là. Je me suis jetée à corps perdu dans l’inconnu avec la volonté de terminer au plus vite.
J’ai bien mis 40 minutes. C’était ma première fois. J’ai beaucoup pesté contre mon mari car il savait pertinemment que j’étais ricrac niveau timing.
Mais O joie, O merveille….Je couds mes derniers points… La voilà terminée…J’ai atteins la ligne d’arrivée… Youpiiiii

Je pense qu’à ce stade on peut parler de miracle de noël.. si si je vous jure.

Taaaadaaa

Bon on est d’accord , elle n’est pas parfaite. Mais je suis quand même assez contente du résultat.

J’ai ensuite rangé la pochette dans une petite boite cadeau et je l’ai glissé ni vu ni connu sous le sapin (pour éviter les déchets, cette année j’ai privilégié les boites  cadeaux que l’ont peut réutiliser) de ce type là.

 

 

J’étais vraiment contente de voir la surprise et le plaisir sur le visage de ma belle soeur… J’ai vraiment tapé dans le mille.

Bilan:

J’ai beaucoup apprécié cette première expérience au crochet et je pense réaliser d’autres projets spécifiques avec cette technique.
Mais mon unique amour reste le tricot, inconditionnellement.

Et vous? Quelle technique est votre favorite?

Prenez soin de vous et à bientôt

 

AG

 

2 réponses à « Petite pochette chat »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *