Lecture de printemps: 2eme trimestre Partie 2


Lecture / mercredi, juillet 1st, 2020

J’ai été obligé de sinder mon article en deux car il allait être bien  plus long que prévu et le but n’est pas de vous assommer.

Voici donc la deuxième partie de mes lectures de ce printemps que je prends plaisir à partager avec vous

 

1) Mai

Je continue le mois de mai avec : « La mariée de Ceylan ».

Catégorie: fiction historique
Auteur: Dinah Jefferies

Résumé: Gwendolyn Hooper, une jeune mariée, arrive à Ceylan pour retrouver son mari, un riche planteur de thé. Mais l’homme est bien loin de ressembler à celui dont elle est tombée amoureuse à Londres. Sombre, distant et ne se consacrant qu’ à sa plantation, il délaisse la jeune femme. Folle de joie d’être enceinte, elle est pourtant confrontée à un terrible dilemme lors de l’accouchement

Mon avis: Honnêtement, même si j’ai aimé l’humanité et le courage dont l’héroïne savait faire preuve (par moment), j’ai eu du mal à apprécier cette jeune femme de bonne famille que j’ai trouvé très gnan gnan la plupart du temps. Je n’arrivais pas du tout à m’identifier au personnage.

L’histoire est très lente et il ne se passe finalement pas grand chose. Gwendolyn attend des jumeaux. Lors de l’accouchement, il y a un petit soucis avec l’un des deux bébés. Elle doit donc prendre une décision qui la hanterait jusque la fin du livre. Je viens de résumer en une phrase ce bouquin de 300 et quelques pages.
J’ai passé deux semaines à le lire et j’ai trouvé ça interminable.
A la fin du livre, Gwendoline et son mari (qui a découvert son secret entre temps) parlent à cœur ouvert et regrettent de ne pas s’être avouer l’un et l’autre ce qu’ils se cachaient et d’avoir finalement gâché une partie de leur vie.

Le point positif est  que cela fait une belle morale qui donne envie de méditer.

J’accorde une note plus que moyenne à ce livre et les points grappillés viennent surtout des jolies descriptions offertes par l’auteur.

Note: 2.1/5

Deuxième et dernière lecture du mois de mai : « Les gens heureux lisent et boivent du café ».

Catégorie: fiction, contemporain
Auteur: Agnès Martin Lugand

Résumé: Diane, a perdu son mari et sa fille brusquement lors dans accident de voiture. Ce drame bouleverse sa vie qui n’a plus aucun sens à yeux.
Pour échapper à son entourage, Elle s’exile Irlande. Commence alors un nouveau départ pour la jeune femme…

Mon avis: Pour être tout à fait franche, ce livre est une déception. Je ne m’attendais pas à ça en voyant tous les avis positifs concernant ce livre.

J’ai trouvé le début assez accrocheur même si le personnage de Felix m’a rapidement tapé sur les nerfs. Peu importe puisqu’il restait en France et que notre héroïne décide de partir en Irlande. (pour ma  part, j’ai trouvé le cheminement de Diane a prendre cette décision bâclée).

Au pays des leprechauns , on découvre des personnages attachants comme Abby et  Jack qui loue un cottage à Diane. On fait également la connaissance du voisin de cottage de la jeune femme, Edward qui fait également parti de la famille d’Abby et Jack.  Le coté grosse brute de décoffrage du personnage ainsi que les nombreux conflits entre Diane et lui me laissent perplexe! J’ai trouvé les échanges peu structurés et inintéressants au possible.
Ils finissent malgré tout  par enterrer la hache de guerre et se rapprocher.
Quand, Soudainement; débarque dont ne sait où l’ex d’Edward et commence une petite gueguerre entre les deux femmes pour savoir qui aura ses faveurs. J’ai vraiment trouvé ce passage des plus absurde !
Sans parler du fait que, tout au long du livre, l’héroïne ne fait rien de ses dix doigts et passe son temps chez Abby et Jack, la plage, son cottage ou le pub.
Je vais passer outre le fait qu’il n’y a que trop peu de description de paysages. Moi qui m’attendait à voyager… c’est râté.

J’ai également eu beaucoup de mal avec le fait que les héros fument ENORMEMENT. C’est vraiment quelque chose de récurent dans le livre. Au bout d’un moment, je me suis mise à faire une barre sur une feuille dès qu’il était question de cigarette. J’ai commencé un peu après la moitié du livre et j’en suis à 28 barres !!!!

Je me suis demandé si l’auteur ne faisait pas (volontairement ou involontairement) l’apologie de la cigarette!! (J’ai toujours eu du mal à m’identifier aux personnages qui fument car j’ai une vision assez arrêté de la chose. Je ne trouve ça ni glamour ni classe mais juste stupide et dégueulasse).

Bref, après avoir finalement réussi à « avoir » Edward, Diane décide qu’elle n’est pas prête à oublier son mari décédé et rentre à Paris.
Une grosse déception donc, vous l’aurez compris. Je ne me suis pas du tout attachée aux personnages principaux…
Pour ne rien vous cacher, J’avais déjà le tome 2 en ma possession et j’ai décidé de tout revendre sur vinted sans tarder tellement je n’ai pas aimé.

Note: 2/5

3) Juin

Première lecture du mois de juin avec : « Tu comprendras quand tu seras plus grande »

Catégorie: Fiction contemporaine
Auteur: Virginie Grimaldi

Résumé: Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, à Biarritz, elle ne croit plus au bonheur. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées.
Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre. Difficile pourtant d’imaginer qu’on puisse reprendre goût à la vie entre des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé… Et si elle n’avait pas atterri là par hasard ? Et si l’amour se cachait là où on ne l’attend pas ?

Mon avis: Je ne vais pas y aller par quatre chemins. J’ai passé un excellent moment aux côtés de Julia et des résidents de la maison de retraite.

L’histoire est intéressante, les personnages aussi. Je me suis attachée à Julia dont j’ai beaucoup apprécié la personnalité. Elle est sensible, s’intéresse aux autres,  mais a également de la repartie. Elle est courageuse et ça change des personnages féminins que l’ont peut côtoyer habituellement je trouve.
J’ai également apprécié ses collègues de travail qui formait je trouve un joli trio et en apprendre plus au fur et à mesure sur la vie des pensionnaires.
Que de bons moments passés dans ce livre : Les soirées colocataires, Biarritz, la plage,  les séances avec les résidents, les activités et le caractère des personnes âgés, j’ai vraiment tout aimé.

Petit Bonus:  Je ne m’attendais pas du tout à la petite surprise de la fin (oui je sais, c’est le but d’une surprise) et j’ai adoré ce rebondissement. Même si j’ai du relire le paragraphe plusieurs fois avant de comprendre ce qu’il se passait.

C’est vraiment une belle découverte. Autant le livre que l’auteur…et j’ai hâte de découvrir les autres œuvres de Virginie Grimaldi.

Note: 4/5

On continue ce mois avec: « Le bruissement du papier et des désirs »

Catégorie: Fiction historique
Auteur: Sarah Mc Coy

Résumé:

1837, île du Prince-Édouard, au large du Canada. Marilla Cuthbert, 13 ans, mène une vie tranquille dans le cadre enchanteur de la campagne, avec ses parents et son frère aîné, Matthew. À la mort brutale de sa mère adorée, Marilla se jure de veiller toujours sur son père et son frère.

Cette décision va entraîner sa vie entière. Désormais, elle se consacrera aux autres et décide de se battre auprès des plus démunis, les orphelins en particulier. Visionnaire, elle se révolte contre les mœurs de son temps et rejoint les rangs d’anciens esclaves affranchis afin que soit abolie la traite des Noirs. Mais ce combat pour la liberté a un prix : l’hostilité croissante de l’ordre établi. Chaque jour qui passe fait courir à Marilla un danger sans cesse plus grand.

Mon avis: Pour ma part, entre ce qui est cité dans le résumé et la réalité du livre il y a un fossé. J’ai apprécié le livre et me plonger dans ce contexte historique je ne le nie pas.

Mais je ne comprends pas les choix de Marilla.
Autant le fait qu’elle veuille comme sa tante aller à contre courant des tendances et ne pas se marier à un homme je peux le concevoir.

ALERTE SPOIL ALERTE SPOIL ALERTE SPOIL ALERTE SPOIL ALERTE SPOIL ALERTE SPOIL ALERTE SPOIL ALERTE SPOIL ALERTE SPOIL

Mais passer à côté d’une histoire d’amour, qui plus est le regretter (mais trop tard) et rester toute sa vie dans la maison de son enfance avec son frère, c’est un véritable mystère pour moi.
Alors oui elle est bénévole, oui elle file un coup de main à sa tante lors de la période délicate politiquement parlant décrite dans le livre mais ça s’arrete là.
Je ne vois pas en quoi elle -je reprends les termes- « reinvente son destin ».

FIN DU SPOIL FIN DU SPOIL FIN DU SPOIL FIN DU SPOIL FIN DU SPOIL FIN DU SPOIL FIN DU SPOIL FIN DU SPOIL FIN DU SPOIL

L’histoire, les descriptions , le contexte tout cela était intéressant. Mais le rythme et les choix de l’héroïne ne m’ont pas convaincu.

J’ai malgré tout découvert une plume intéressante et pense laisser une deuxième chance à Sarah McCoy

Note: 2.5/5

Et enfin le dernier livre de ce mois … : « Si c’était à refaire »

Catégorie: Thriller
Auteur: Marc Levy

Résumé: Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, vient de se marier.
Le 9 juillet 2012 au matin, il court le long de l’Hudson River quand il est soudainement agressé. Une douleur fulgurante lui transperce le dos, il s’effondre dans une mare de sang.
Andrew reprend connaissance le 9 mai 2012… soit deux mois plus tôt avant cet incident. À compter de cette minute, il a soixante jours pour découvrir son assassin et éviter ce meurtre.

Mon avis: On ne va pas se mentir j’adore particulièrement les sauts dans le temps. C’est ce qui m’avait attiré dans ce livre.
Le rythme du livre m’a plu. On ne s’ennuie pas une seconde. On part en Argentine et une enquête est mené sur un ancien parti politique.
Il y a d’ailleurs un passage assez difficile à lire explique bien la dureté de ce parti.

Au fur et à mesure des chapitres, On obtient quelques éléments par ci par là qui nous mettent sur la piste ,j’ai donc été moyennement surpris de la finalité et de l’explication quant aux sauts dans le temps.
Les personnages ne sont pas plus attachants que ça et j’ai du mal à comprendre certains choix du héros.
Je dirais qu’il s’agit (pour ma part) d’un thriller classique sans grande prétention.
2.7/5

 

Mon top 3 de ce trimestre

1) Incontestablement je place « Tout le bleu du ciel » en tête de liste. Une vraie pépite.
2) Changer l’eau des fleurs. Une très bonne surprise et un agréable moment passé en compagnie de Violette
3) Tu comprendras quand tu seras plus grande. Une plume agréable, des personnages intéressants et un histoire dans laquelle on se laisse entrainer…

On se retrouve très prochainement pour des prochaines lectures trimestrielles

A bientot
Aurélie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *