Châle à dentelle : Aveline


Tricot / mardi, août 25th, 2020

J’ai le plaisir de vous présenter le tout dernier projet tombé de mes aiguilles: Le Châle Aveline.

Chez moi, l’hiver il fait vraiment froid. Impossible de se réchauffer car mon logement est mal isolé et qu’il s’agit d’un froid humide. (Une des nombreuses raisons qui fait que je suis plus que ravie de quitter ce logement dans trois semaines…).

L’idée m’ est donc venue de tricoter un accessoire que je n’avais pas encore dans ma garde robe: un châle enveloppant.

 

Le Patron


Il est plus grand que moi (ce qui n’est pas difficile en fait)

Vous commencez à me connaitre, les patrons « classiques » ce n’est pas pour moi. J’avais une idée précise de ce que je cherchais et je suis donc partie à la recherche d’un tuto de châle si possible avec de la dentelle et assez long. J’ai épinglé 9 modèles qui me font baver d’envie à chaque fois que je les vois sur Pinterest.

Si je le pouvais je les aurais tous fait (ceci dit il n’est pas trop tard…), mais mon choix s’est porté sur le châle Aveline.

Ce châle moelleux et enveloppant est composé d’une bordure de dentelle et de point mousse, il n’en fallait pas plus pour me convaincre.
Le patron du Châle Aveline est disponible sur Ravelry (coût : 6.00€). Il est relativement simple.
Il y a une première session d’augmentations en deux parties puis une deuxième session de diminutions en deux parties également. Des jetés, des surjets simples et doubles, des diminutions… rien de bien compliqué en ce qui concerne la dentelle.
En revanche, contrairement à d’autre patron que j’ai pu voir, il faut être aussi vigilant sur l’endroit que sur l’envers de la partie dentelle.

Du fait qu’elle ne se dessine que sur 19 mailles , vous tricoterez plus de point mousse que de point dentelle sur ce patron là.

J’ai trouvé que c’était un compromis intéressant entre ennui mortel et concentration intense.

Section 1 les augmentation

Comme dirait Béa de Béabidouilles : « ça ressemble à un string »

Section 2 les diminutions

Le Matériel

Aiguilles taille 4mm
4 Anneaux marqueurs
3 +1/2 écheveaux coloris café crème de catégorie Féline de chez Le chat qui tricote
Les trois premiers écheveaux venaient du même bain mais pas le dernier. La vendeuse m’avait prévenue mais j’ai voulu tenter malgré tout.
Cette laine est vraiment de très bonne qualité. Épaisse, douce et moelleuse, elle convient parfaitement au patron.


Bain n°1


Bain n°2

Bilan

Ce bébé mesure pas moins de 1m75

Pour être honnête avec vous, je ne m’attendais pas à passer autant de temps sur ce projet. J’ai passé plus de trois mois dessus  et j’avais vraiment l’impression que je n’en viendrais jamais à bout. J’ai même eu envie de le nommer: Le chale sans fin…

(Étant donné que j’ai toujours mille et un projets tricot en tête, je dois bien reconnaitre que passer autant de temps sur un projet a quelque chose de frustrant pour moi.)

Il n’est pas compliqué en soi, mais la partie des diminutions est extrêmement longue, (une diminution tous les deux rangs). je vous avouerai sans scrupules avoir un peu triché et fait deux diminutions sur un même rang par moment.

Le deuxième point négatif selon moi se trouve au niveau du coût. Il m’a fallu 3 écheveaux  et demi au total pour créer ce châle.
J’étais partie sur deux écheveaux au départ, en ne rejetant pas l’idée qu’un troisième  serait peut être nécessaire. Mais à 20€ l’écheveau, je dois bien reconnaitre que ce fut la soupe à la grimace quand j’ai compris qu’il allait me falloir en commander un quatrième.
Ce n’est donc pas un patron que je pense retricoter de si tôt.

Mis à part ces petits couacs, je suis contente d’en être venu à bout.

 

Même si l’idée de faire ce châle m’a été soufflé par l’humidité de ma maison… le coloris et la création de ce gros bébé m’a été inspiré par une personne que j’apprécie beaucoup.

Il s’agit de la mère d’un ami qui a pensé à moi lors de son vide dressing et qui m’a offert tout un tas de vêtements (un peu comme vinted, la livraison en moins). Il n’était pas question d’obtenir cela de manière gratuite mais elle a refusé tout argent venant de moi ; en ajoutant que je trouverais bien une autre façon de la remercier.

L’idée d’acheter un cadeau en boutique me semblait impersonnelle et ne me plaisait pas. Et puis je me suis souvenue de cette idée de châle…

Quelques mois de travail, plus tard mon cadeau est prêt. Je n’ai donc plus qu’à bloquer ce réchauffe cou tout doux avant de l’offrir à sa future propriétaire.

J’aime l’idée que cet hiver, elle pourra s’emmitoufler dedans pour livre un bon livre au chaud.

Ps: Je ne sais pas vous mais quand j’ai envie de reproduire un patron, l’offrir à quelqu’un ou le garder pour mon usage personnel ne change rien. Du moment que j’ai étanché ma soif de tricoter un patron précis.

Quand je vous dis que cette activité est une véritable drogue…

Sur ces belles paroles pleine de sagesse, je file continuer de faire mes cartons…

Bonne semaine à tous

 

6 réponses à « Châle à dentelle : Aveline »

  1. C’est vrai qu’il est glouton ce châle ! Au vu du joli moelleux de ton point mousse, je pensais que tu avais pris un fil DK ou sport, mais je vois sur le site du « chat qui tricote » que la Féline est une fingering… Je confirme donc qu’il est vraiment très glouton et que le budget est conséquent pour un châle. C’est un magnifique cadeau que tu vas faire. Aussi bien sur le modèle dont j’aime beaucoup l’unique torsade centrale, que ce coloris tout doux et l’envergure de ce châle. Bravo à toi pour ce projet qui arrive à temps pour en profiter dès les premières fraicheurs.

    1. Oui comme tu le dis il est très glouton et j’ai bien l’intention de faire plus attention à l’avenir… =)
      Il restera le seul et l’unique =)

      Merci pour tes encouragements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *